Chirurgie Esthétique

Chirurgie des Paupières / blépharoplasties

Objectifs

Blepharoplasties

Les blépharoplasties désignent les interventions de chirurgie esthétique des paupières. Cette intervention vise à corriger l’aspect fatigué et triste du regard par une apparence lumineuse et naturelle.

Les disgrâces les plus communément corrigées sont :

  • L’excès de peau donnant un aspect alourdit et tombant du regard.
  • Un aspect flétri de la peau ainsi que la présence de poches sous les yeux donnant un aspect de fatigue chronique.

L’intervention

Blepharoplasties intervention

Sous anesthésie locale ou générale, cette intervention est réalisée dans le cadre d’une chirurgie ambulatoire (prévoir entrée et sortie le jour même, après quelques heures de surveillance).

La durée de l’intervention varie de 50 minutes à 2 heures (en fonction de l’importance du geste à réaliser).

Les incisions sont entièrement dissimulées au niveau des replis cutanés naturels et sont donc inapparentes.
Les sutures sont réalisées à l’aide d’un fil non résorbable extrêmement fin, adapté à cette zone anatomique.

Les suites

Il n’a pas de douleurs mais éventuellement un certain inconfort caractérisé par une sensation de tension au niveau des paupières.
La cicatrisation est marquée par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (hématomes) durant les premiers jours, dont l’importance est variable d’un individu à un autre.
Les fils sont retirés entre le 5ème et le 10ème jour post opératoire.
Les stigmates liés à l’intervention s’atténuent progressivement permettant le retour à une vie socioprofessionnelle au bout de quelques jours (le plus souvent à l’ablation des fils).

Le résultat

Cette intervention apporte un réel coup d’éclat à votre regard dont l’aspect reste naturel.
Le résultat est le plus souvent appréciable dans un délai de 3 semaines à 1 mois.
L’ablation des poches est pratiquement définitive et ces dernières ne récidivent qu’à titre exceptionnel. La peau, quant à elle, poursuit son évolution naturelle. La laxité cutanée peut donc, avec le temps, nécessiter une nouvelle intervention (douzaine d’année en moyenne).

Les honoraires

Chirurgie des Paupières / Blépharoplasties : de 1000 à 3500 € TTC

Les honoraires affichés ne sont en aucun cas contractuels mais sont cités à titre informatif. En effet, en fonction du geste à réaliser, qui vous sera propre, un devis vous sera remis lors de votre consultation.
Les actes de chirurgie et médecine esthétique sont soumis à TVA. Les tarifs affichés comprennent les frais liés à l’acte médical ou chirurgical, au bloc et à l’aide opératoire, l’anesthésie ainsi que votre hospitalisation.

Les complications potentielles

Ce texte est extrait de la fiche d’information de la SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique). Celle-ci vous sera remise lors de votre consultation.
Le Dr Elbaz est à votre écoute afin de répondre à l’ensemble de vos interrogations ou particularités dont vous souhaitez discuter.

« Les vraies complications sont rares à la suite d’une blépharoplastie réalisée dans les règles. En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patients sont pleinement satisfaits de leur résultat.
Pour autant, et malgré leur rareté, vous devez être informé(e) des complications possibles :

  • Hématomes : la plupart du temps sans gravité, ils doivent êtres évacués s’ils sont trop importants.
  • Infection : exceptionnelle lors d’une blépharoplastie, à part quelques rares micro-abcès développés sur un point de suture et facilement traités par de petits soins locaux. Une simple conjonctivite sera prévenue par la prescription habituelle de collyres les premiers jours.
  • Anomalies de cicatrisation : très rares au niveau des pau­pières où la peau, très fine, cicatrise habituellement de façon quasiment invisible, il peut toutefois arriver que les cicatrices ne soient pas, à terme, aussi discrètes qu’escompté.
  • Kystes épidermiques : ils peuvent apparaître le long des cicatrices et s’éliminent souvent spontanément. Sinon, ils sont faciles à enlever lors d’une consultation de contrôle et ne compromettent pas la qualité du résultat final.
  • Troubles de la sécrétion des larmes : un larmoiement persis­tant est plus rare qu’un «syndrome d’œil sec» qui vient parfois décompenser un déficit en larmes préexistant.
  • Ptosis (difficulté à ouvrir complètement la paupière supé­rieure) : très rare, sauf au-delà de 70 ans où un déficit préexistant peut parfois être majoré par l’intervention.
  • Lagophtalmie (impossibilité de fermer complètement la paupière supérieure) : possible les tout premiers jours suivant l’intervention, sa persistance au-delà de quelques semaines ne devrait pas se rencontrer.
  • Ectropion (rétraction vers le bas de la paupière inférieure) : la forme majeure est rarissime au décours d’une blépharoplastie correctement réalisée. La forme mineure (« œil rond ») survient parfois sur des paupières peu toniques soumises à une rétraction cicatricielle intempestive ; elle finit la plupart du temps par s’estomper après quelques semaines de massages pluriquotidiens destinés à assouplir la paupière.
  • Enfin, des cas tout à fait exceptionnels de diplopie (vision double), de glaucome (hypertension oculaire) et même de cécité après blépharoplasties, ont été rapportés dans la littérature scientifique internationale.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.

Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant. »

Le lifting Cervico-Facial

Objectifs

Lifting-cervico-facial

Cette intervention a pour objectif de traiter l’affaissement et le relâchement de la peau et des muscles du visage et du cou.
La finalité n’est pas de changer ni la forme, ni l’aspect de votre visage. Il s’agit au contraire d’une restauration naturelle des différentes structures anatomiques permettant à votre visage de retrouver l’aspect qui était le sien quelques années auparavant.

L’intervention

Lifting-intervention

Le lifting cervico-facial est réalisé sous anesthésie générale.
La durée moyenne de l’intervention est comprise entre de 2 et 3 heures.

Les incisions sont masquées dans les cheveux ainsi qu’au niveau de replis naturels sur le pourtour de l’oreille. Les cicatrices sont donc inapparentes.
Une hospitalisation de 24 heures est habituellement nécessaire.

Les suites

Durant les premiers jours, il ne faudra pas s’inquiéter devant l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (hématomes) qui disparaissent dans un délai de 10 jours à 2 semaines.
Il n’existe aucune douleur après ce type d’intervention. Une sensation d’inconfort ou de tension au niveau du visage est le plus couramment observée et finit par disparaître après quelques jours.
Les fils sont retirés dans un délai de 7 à 10 jours, en fonction de votre cicatrisation.
Sur le plan socioprofessionnel, il est souhaitable de prévoir une période de repos comprise entre 2 à 3 semaines.

Le résultat

Le lifting cervico-facial permet d’obtenir un rajeunissement facial naturel et durable. Réalisée dans de bonnes conditions et par un praticien qualifié, cette amélioration physique s’accompagne toujours d’un mieux être psychologique.

Les honoraires

Lifting cervico-facial : de 3000 à 4500 € TTC

Les honoraires affichés ne sont en aucun cas contractuels mais sont cités à titre informatif. En effet, en fonction du geste à réaliser, qui vous sera propre, un devis vous sera remis lors de votre consultation.
Les actes de chirurgie et médecine esthétique sont soumis à TVA. Les tarifs affichés comprennent les frais liés à l’acte médical ou chirurgical, au bloc et à l’aide opératoire, l’anesthésie ainsi que votre hospitalisation.

Les complications potentielles

Ce texte est extrait de la fiche d’information de la SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique). Celle-ci vous sera remise lors de votre consultation.
Le Dr Elbaz est à votre écoute afin de répondre à l’ensemble de vos interrogations ou particularités dont vous souhaitez discuter.

« Le lifting cervico-facial, bien que réalisé pour des motivations essentiellement esthétiques, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés à tout acte médical, aussi minime soit-il.
En choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.
Heureusement, les suites opératoires sont en général simples au décours d’un lifting cervico-facial réalisé dans les règles, et les vraies complications sont rares.
En pratique, la grande majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patient(e)s sont satisfait(e)s de leur résultats.
Pour autant, et malgré leur rareté, vous devez être informé(e) des complications possibles :

  • Un hématome pouvant nécessiter une évacuation rapide.
  • Une souffrance voire une nécrose cutanée localisée, responsable d’un retard de cicatrisation (le risque en est très accru par l’intoxication tabagique).
  • L’infection est exceptionnelle.
  • Des lésions nerveuses: la lésion d’une branche du nerf facial, susceptible d’entraîner une parésie, voire une paralysie faciale est exceptionnelle et les séquelles disparaissent le plus souvent en quelques mois. Plus rarement encore, peut survenir une paralysie du nerf spinal (nerf de l’élévation de l’épaule).
  • Des cicatrices anormales, hypertrophiques voire chéloïdes, d’apparition et d’évolution imprévisibles, peuvent compromettre l’aspect esthétique du résultat et requièrent des traitements locaux spécifiques parfois prolongés.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.
Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant.
»

Lipostructure

Objectifs

Lipostructure

La Lipostructure, ou Lipofilling de Coleman, permet la restauration de la plénitude d’un visage amaigri, premier signe du vieillissement facial.

Le principe est de réaliser une véritable auto-greffe de cellules graisseuses par réinjection de la graisse prélevée sur le patient lui-même.

Cette intervention permet ainsi de rétablir la volumétrie d’un visage naturel. Une amélioration de la trophicité de la peau est également constatée en regard et autour des zones traitées, participant ainsi au rajeunissement facial global.

L’intervention

Réalisée sous anesthésie générale, la durée moyenne d’une lipostructure est de 1 heure.
Les incisions sont de l’ordre de 1 à 2 mm et sont donc inapparentes.
La graisse est le plus souvent prélevée au niveau abdominal (chez l’homme) ou à la face interne des cuisses (chez la femme). Elle est ensuite préparée, purifiée avant d’être réinjectée au niveau des zones souhaitées.
L’intervention est réalisée dans le cadre d’une chirurgie ambulatoire (prévoir entrée et sortie le jour même, après quelques heures de surveillance).

Les suites

Durant les premiers jours, il ne faudra pas s’inquiéter devant l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (hématomes) qui disparaissent dans un délai de 10 jours à 2 semaines.
Il n’existe aucune douleur après ce type d’intervention. Une sensation d’inconfort ou de tension au niveau du visage, et de la zone prélevée, est le plus couramment observée et finit par disparaître après quelques jours.
Sur le plan socioprofessionnel, il est souhaitable de prévoir une période de repos comprise entre 2 à 3 semaines.

Le résultat

La Lipostructure permet de redonner volume, consistance et expressions à des visages tristement amaigris. Cette technique, améliorant également la trophicité cutanée, apporte luminosité et coup d’éclat au visage.

Les honoraires

Lipostructure : de 1500 à 2500 € TTC

Les honoraires affichés ne sont en aucun cas contractuels mais sont cités à titre informatif. En effet, en fonction du geste à réaliser, qui vous sera propre, un devis vous sera remis lors de votre consultation.
Les actes de chirurgie et médecine esthétique sont soumis à TVA. Les tarifs affichés comprennent les frais liés à l’acte médical ou chirurgical, au bloc et à l’aide opératoire, l’anesthésie ainsi que votre hospitalisation.

Les complications potentielles

Ce texte est extrait de la fiche d’information de la SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique). Celle-ci vous sera remise lors de votre consultation.
Le Dr Elbaz est à votre écoute afin de répondre à l’ensemble de vos interrogations ou particularités dont vous souhaitez discuter.

« Une lipostructure, bien que réalisée pour des motivations essentiellement esthétiques, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés à tout acte médical, aussi minime soit-il.
En choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.
Les vraies complications sont rares après une lipostructure de qualité : une grande rigueur dans la pose de l’indication et la réalisation chirurgicale doit assurer, en pratique, une prévention efficace et réelle, notamment les canules mousses respectent la peau, les vaisseaux et les nerfs.

L’infection est normalement prévenue par la prescription d’un traitement antibiotique per et/ou post-opératoire.
Dans quelques cas, des imperfections localisées peuvent être observées (sans qu’elles ne constituent de réelles complications) : hypo-correction localisée, asymétrie légère, irrégularités.
Elles sont, en règle générale, accessibles à un traitement complémentaire : petite « retouche » de lipostructure sous simple anesthésie locale à partir du 6ème mois post-opératoire, dont la patiente aura été prévenue de la possible opportunité pour parfaire le résultat.

La complication la plus fréquente après une lipostructure consiste en une hyper-correction qui peut être liée à la réinjection d’une quantité excessive de graisse et se traduit par un excès de volume qui peut être inesthétique.

Une telle hyper-correction devient vite permanente et son traitement est volontiers délicat puisqu’il ne peut être réalisé en règle générale par une simple lipoaspiration : le plus souvent, en effet, seule une réintervention avec une véritable exérèse chirurgicale de la graisse en excès assurera la correction d’une telle hyper-correction.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.

Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant. »

Lipoaspiration infra mentonnière

Objectifs

Lipoaspiration

La lipoaspiration sous mentale permet de supprimer radicalement et définitivement les surcharges de graisse localisées au niveau de la zone infra mentonnière. Elle permet ainsi de redessiner et d’affiner la zone cervico-mentonnière de manière harmonieuse et naturelle.

Elle peut être réalisée de manière isolée ou associée à une autre intervention.

Cependant, la lipoaspiration ne constitue pas une méthode d’amaigrissement et son but n’est donc pas de maîtriser le poids du patient ou de la patiente : ainsi une lipoaspiration correctement réalisée ne permettra pas de faire l’économie d’une amélioration de l’hygiène de vie.

L’intervention

Lipoaspiration-interventionLipoaspiration-intervention

Elle peut être réalisée, soit sous anesthésie locale, soit le plus souvent, sous anesthésie générale.

La durée moyenne de l’intervention est de 1 heure.

Les incisions sont courtes (de l’ordre de 3 ou 4 millimètres) et discrètes, car le plus souvent cachées dans un pli naturel.

L’intervention est réalisée dans le cadre d’une chirurgie ambulatoire (prévoir entrée et sortie le jour même, après quelques heures de surveillance).

Les suites

Il n’existe aucune douleur après ce type d’intervention. Une sensation d’inconfort ou de tension au niveau du visage est le plus couramment observée et finit par disparaître après quelques jours.

Il ne faudra pas s’inquiéter devant l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (hématomes) qui disparaissent dans un délai de 10 jours à 2 semaines.

Une activité normale pourra être reprise 2 à 10 jours après l’intervention, là aussi en fonction de l’importance de la lipoaspiration et du type d’activité professionnelle.

Les ecchymoses se résorbent dans un délai de 10 à 20 jours après l’intervention.

Le port d’un vêtement de contention élastique est conseillé pendant 2 à 4 semaines. Celui-ci vous sera prescrit par le Dr Elbaz.

On peut prévoir une reprise de l’activité sportive 3 semaines après l’intervention.

Le résultat

Le résultat sera apprécié de façon définitive dans un délai de 3 à 6 mois après l’intervention. La lipoaspiration infra-mentonnière permet de faire disparaître définitivement les surcharges de graisse localisées. De plus, l’aspect de la peau peut être amélioré par la rétraction cutanée redessinant ainsi de manière naturelle la zone cervico-mentonnière.

Les honoraires

Lipoaspiration infra mentonnière : de 1000 à 2000 € TTC

Les honoraires affichés ne sont en aucun cas contractuels mais sont cités à titre informatif. En effet, en fonction du geste à réaliser, qui vous sera propre, un devis vous sera remis lors de votre consultation.
Les actes de chirurgie et médecine esthétique sont soumis à TVA. Les tarifs affichés comprennent les frais liés à l’acte médical ou chirurgical, au bloc et à l’aide opératoire, l’anesthésie ainsi que votre hospitalisation.

Les complications potentielles

Ce texte est extrait de la fiche d’information de la SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique). Celle-ci vous sera remise lors de votre consultation.
Le Dr Elbaz est à votre écoute afin de répondre à l’ensemble de vos interrogations ou particularités dont vous souhaitez discuter.

« En choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.
Les vraies complications sont exceptionnelles après une lipoaspiration de qualité : une grande rigueur dans le choix de l’indication et la réalisation chirurgicale doit assurer en pratique une prévention efficace et réelle.

Pour être complet, il faut cependant citer, malgré leur grande rareté habituelle :

  • Les accidents thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire) qui sont la complication la plus grave. Leur risque de survenue est augmenté si un tel accident figure dans les antécédents du patient. Le port de bas anti-thrombose, le lever précoce et un éventuel traitement anti-coagulant contribuent à réduire ce risque.
  • Les saignements sont rarement sérieux, sauf trouble de la coagulation associé.
  • Hématome et épanchement lymphatique apparaissent exceptionnellement au décours d’une lipoaspiration correctement réalisée.
  • De même, les nécroses cutanées localisées, qui allongent le délai de cicatrisation et peuvent laisser des cicatrices, ne devraient plus être observées.
  • L’infection en fait rarissime dans ce type de chirurgie dite «fermée» peut être prévenue par la prescription d’un traitement antibiotique prophylactique.
  • Enfin des perturbations métaboliques ou des anémies ont pu être observées au décours de lipoaspirations excessives en quantité.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.
Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, où les traiter efficacement le cas échéant.
»

Chirurgie des Oreilles décollées / Otoplasties

Objectifs

Otoplasties

La correction d’oreilles décollées nécessite une intervention chirurgicale, appelée « otoplastie », visant à remodeler les pavillons jugés excessivement visibles.

L’intervention vise ainsi à corriger définitivement ces anomalies en remodelant le cartilage, de façon à obtenir des oreilles «recollées», symétriques, de taille et d’aspect naturels.

Elle permet ainsi de mettre fin aux moqueries et autres remarques désobligeantes susceptibles d’être à l’origine de difficultés psychologiques ou de conflits scolaires pour les enfants et adolescents.

L’intervention

Otoplasties-interventionOtoplasties-intervention

Elle peut être réalisée soit sous anesthésie locale soit sous anesthésie générale.

La durée moyenne de l’intervention est de 2 heures.

Les incisions sont entièrement masquées à la face postérieure de l’oreille et sont donc inapparentes.

L’intervention est réalisée dans le cadre d’une chirurgie ambulatoire (prévoir entrée et sortie le jour même, après quelques heures de surveillance).

Les suites

Les douleurs sont habituellement modérées et, si nécessaire, combattues par un traitement antalgique et anti-inflammatoires efficaces. Dans le cas contraire, une consultation auprès du Dr Elbaz s’impose afin de s’assurer de la normalité de l’examen.

Le premier pansement sera effectué́ le lendemain de l’intervention puis de manière régulière à domicile. Les fils seront otés au 10ème jour.

Les oreilles pourront alors apparaître gonflées, avec des reliefs masqués par l’œdème (gonflement). Des bleus plus ou moins importants sont parfois présents, ce qui est normal. Cet aspect éventuel ne doit pas inquiéter : il n’est que transitoire et ne compromet absolument pas le résultat final.

Enfin, un bandeau de contention et de protection (type « bandeau de tennis ») devra être porté nuit et jour pendant une quinzaine de jours, puis uniquement la nuit pendant encore quelques semaines. Durant cette période, les activités physiques ou sportives avec risque de contact devront être évitées.

Le résultat

Un délai de 1 à 2 mois est nécessaire pour apprécier le résultat final. C’est le temps nécessaire pour que les tissus se soient assouplis et que la totalité de l’œdème se soit résorbé, laissant apparaître nettement les reliefs de l’oreille.

L’intervention aura permit de corriger efficacement les anomalies présentes et d’obtenir des oreilles normalement positionnées et orientées, de taille et d’aspect naturels.

Les honoraires

Chirurgie des oreilles décollées / Otoplasties : de 1500 à 2500 € TTC

Les honoraires affichés ne sont en aucun cas contractuels mais sont cités à titre informatif. En effet, en fonction du geste à réaliser, qui vous sera propre, un devis vous sera remis lors de votre consultation.
Les actes de chirurgie et médecine esthétique sont soumis à TVA. Les tarifs affichés comprennent les frais liés à l’acte médical ou chirurgical, au bloc et à l’aide opératoire, l’anesthésie ainsi que votre hospitalisation.

Les complications potentielles

Ce texte est extrait de la fiche d’information de la SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique). Celle-ci vous sera remise lors de votre consultation.
Le Dr Elbaz est à votre écoute afin de répondre à l’ensemble de vos interrogations ou particularités dont vous souhaitez discuter.

« En choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.
Heureusement, les vraies complications sont très rares à la suite d’une otoplastie réalisée dans les règles. En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patient(e)s sont pleinement satisfait(e)s de leur résultat.
Pour autant, et malgré leur rareté, vous devez être informé(e) des complications possibles :

  • Saignement post-opératoire : s’il est plus important qu’une simple tache de sang sur le pansement (qui n’a rien d’inquiétant), cela peut justifier une réintervention pour stopper le saignement à son origine.
    Le sang peut aussi ne pas s’extérioriser et donner lieu à un hématome qu’il est souvent préférable d’évacuer.
  • Infection : elle est heureusement très rare grâce aux mesures d’asepsie opératoire draconiennes. Si elle survient toutefois, elle nécessite un traitement rapide et énergique afin d’éviter une atteinte du cartilage (chondrite) qui pourrait être grave
  • Nécrose cutanée : exceptionnelle, elle survient parfois du fait de trouble de la circulation sur la peau très fine de la face antérieure du pavillon, en regard d’un relief cartilagineux. La cicatrisation intervient en règle grâce à des pansements locaux en laissant une petite zone cicatricielle.
  • Cicatrices anormales : malgré toute l’attention portée à la réalisation des sutures, les cicatrices situées en arrière du pavillon de l’oreille peuvent être le siège d’une inflammation et d’une hypertrophie gênante, voire d’une évolution «chéloïdienne» (pérennisation de l’hypertrophie cicatricielle) dont la survenue est imprévisible et dont le traitement reste difficile. Une prévention peut être prescrite (compression ; application de gel de silicone).

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas. Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant. »

Rhinoplastie

Objectifs

Rhinoplastie

Le terme de « rhinoplastie » désigne la modification de la morphologie du nez, dans un but d’amélioration esthétique, et parfois, fonctionnel (correction d’éventuels problèmes de respiration nasale).

Le but est d’obtenir un nez d’aspect naturel, s’harmonisant dans ses rapports avec les autres traits du visage, convenant à la psychologie et à la personnalité du patient, et répondant aux demandes de ce dernier.

L’intervention

Rhinoplastie-Intervention

La rhinoplastie se pratique sous anesthésie générale.
La durée de ce type d’intervention varie de 45 minutes à 2 heures

Les incisions sont dissimulées, à l’intérieur des narines ou sous la lèvre supérieure, et il n’en résulte donc aucune cicatrice visible. Parfois, des incisions externes peuvent être requises : elles sont en travers de la columelle (pilier séparant les deux narines) ou cachées à la base des ailes du nez si l’on doit réduire la taille des narines.
Le pansement est constitué de mèches à l’intérieur des fosses nasales. Un pansement modelant est également réalisé à la surface du nez à l’aide de petites bandelettes adhésives. Enfin, une attelle de maintien et de protection, en plâtre ou en matière plastique ou métallique, est moulée et fixée sur le nez.
Une hospitalisation de 24 heures est habituellement nécessaire. Plus rarement, le geste peut s’envisager dans le cadre d’une chirurgie ambulatoire (prévoir entrée et sortie le jour même, après quelques heures de surveillance).

Les suites

Les suites ne sont pas douloureuses car bien maitrisées par le traitement qui vous sera prescrit par le Dr Elbaz. Il est en résulte tout au plus une gène durant les premiers jours.

On observe, surtout au niveau des paupières, l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) dont les stigmates vont s’atténuer progressivement après quelques jours (10 à 20 jours selon les cas).

Les mèches dans le nez sont ôtées entre le 1er et le 3ème jour. L’attelle sur le nez est retirée entre le 5ème et le 8ème jour.

Les fils à l’intérieur des narines sont résorbables. Les fils utilisés selon les cas sur la peau seront enlevés en meme temps que l’attelle.

Une éviction socioprofessionnelle d’une dizaine de jour est à prévoir.

Enfin, les sports et activités violentes sont à éviter les 2 premiers mois.

Le résultat

La rhinoplastie apporte une amélioration morphologique et esthétique naturelle, en harmonie avec les traits de l’ensemble du visage.

Un bénéfice psychologique non négligeable va de paire avec ce type de geste.

Un délai de 2 à 3 mois est nécessaire pour avoir un bon aperçu du résultat, en sachant que l’aspect définitif ne sera obtenu qu’après plusieurs mois à un an d’une subtile évolution.

Les honoraires

Rhinoplastie : de 1500 à 3500 € TTC.

Les honoraires affichés ne sont en aucun cas contractuels mais sont cités à titre informatif. En effet, en fonction du geste à réaliser, qui vous sera propre, un devis vous sera remis lors de votre consultation.
Les actes de chirurgie et médecine esthétique sont soumis à TVA. Les tarifs affichés comprennent les frais liés à l’acte médical ou chirurgical, au bloc et à l’aide opératoire, l’anesthésie ainsi que votre hospitalisation.

Les complications potentielles

Ce texte est extrait de la fiche d’information de la SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique). Celle-ci vous sera remise lors de votre consultation.
Le Dr Elbaz est à votre écoute afin de répondre à l’ensemble de vos interrogations ou particularités dont vous souhaitez discuter.

« En choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.
Heureusement, les vraies complications sont rares à la suite d’une rhinoplastie réalisée dans les règles. En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patient(e)s sont pleinement satisfait(e)s de leur résultat.
Pour autant, et malgré leur rareté, vous devez être informé(e) des complications possibles :

  • Saignements : ils sont possibles les premières heures mais restent habituellement très modérés. Quand ils sont trop importants, cela peut justifier un nouveau méchage plus poussé, voire une reprise au bloc opératoire.
  • Hématomes : ils peuvent nécessiter une évacuation s’ils sont volumineux ou trop douloureux.
  • Infection : malgré la présence naturelle de microbes dans les fosses nasales, elle est très rare. Le cas échéant, elle justifie rapidement un traitement approprié.
  • Cicatrices inesthétiques : elles ne peuvent concerner que les cicatrices externes (quand elles existent) et ne sont que très rarement disgracieuses au point de nécessiter une retouche.
  • Atteintes cutanées : bien que rares, elles sont toujours possibles, souvent par le fait de l’attelle nasale. Les simples plaies ou érosions cicatrisent spontanément sans laisser de traces, contrairement aux nécroses cutanées, heureusement exceptionnelles, qui laissent souvent une petite zone de peau cicatricielle.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.
Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requise pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant.
»

Greffe de cheveux / Chirurgie de la calvitie

Objectifs

Calvitie

La calvitie est particulièrement mal ressentie et mal vécue aussi bien chez l’homme que chez la femme.

Le principe de ces micro-greffes est de prélever des cheveux dans la région de la nuque, où l’on est assuré qu’ils ne tomberont jamais, pour les transposer dans les régions qui sont moins denses ou dégarnies.

L’intervention

Calvitie-intervention

Elle peut être réalisée soit sous anesthésie locale soit sous anesthésie générale.
La durée moyenne de l’intervention est de 3 à 4 heures selon la technique et/ou l’importance de la micro-greffe.

Les incisions sont entièrement masquées à la face postérieure du cuir chevelu, au niveau de la nuque, et sont donc inapparentes. Il pourra s’agir :

  • Soit du prélèvement d’une bandelette de cuir chevelu. Les micro-greffons sont alors préparés puis réimplantés sous forme de cheveux courts (Transplantation d’Unités Folliculaire ou FUT) ou longs (Unités Folliculaires à cheveux Longs ou FUL).
  • Soit du prélèvement direct des micro-greffons capillaires par Extraction d’Unités Folliculaires ou FUE. Cette technique est réalisée au micro-punch infra millimétrique et ne nécessite aucune incision cutanée.

L’intervention est réalisée dans le cadre d’une chirurgie ambulatoire (prévoir entrée et sortie le jour même, après quelques heures de surveillance).

Les suites

Les suites ne sont pas douloureuses car bien maitrisées par le traitement qui vous sera prescrit par le Dr Elbaz. Il est en résulte tout au plus une gène durant les premiers jours.

Il faut prévoir une éviction sociale de 2 à 8 jours.

Pour les microgreffes, il se forme une petite croûte sur chaque greffon qui tombe entre 8 à 10 jours. Les cheveux greffés peuvent tombés avec la croûte et repoussent ensuite entre le deuxième et le troisième mois. Ils grandissent de 1 cm par mois environ.

Certains shampoings sont le plus souvent autorisés dès le lendemain de l’opération.

La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement à partir de la 4ème semaine post-opératoire.

Les suites opératoires sont essentiellement marquées par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) dont l’importance et la durée sont très variables d’un individu à l’autre.

Une anesthésie du site donneur peut persister plusieurs semaines après l’intervention.

Le résultat

La micro-greffe de cuir chevelu apporte une amélioration morphologique et esthétique naturelle, participant ainsi au rajeunissement facial.

Un délai d’au moins 6 mois est nécessaire pour apprécier le résultat des microgreffes.

En fonction des cas, plusieurs interventions (espacées d’au moins 6 mois) peuvent être indiquées pour obtenir une densité de cheveux suffisante et naturelle.

Les honoraires

Greffe de cheveux / Chirurgie de la calvitie : de 2000 à 3500 € TTC

Les honoraires affichés ne sont en aucun cas contractuels mais sont cités à titre informatif. En effet, en fonction du geste à réaliser, qui vous sera propre, un devis vous sera remis lors de votre consultation.
Les actes de chirurgie et médecine esthétique sont soumis à TVA. Les tarifs affichés comprennent les frais liés à l’acte médical ou chirurgical, au bloc et à l’aide opératoire, l’anesthésie ainsi que votre hospitalisation.

Les complications potentielles

Ce texte est extrait de la fiche d’information de la SoFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique). Celle-ci vous sera remise lors de votre consultation.
Le Dr Elbaz est à votre écoute afin de répondre à l’ensemble de vos interrogations ou particularités dont vous souhaitez discuter.

« En choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.
Heureusement, les vraies complications sont rares à la suite d’une rhinoplastie réalisée dans les règles. En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patient(e)s sont pleinement satisfait(e)s de leur résultat.
Pour autant, et malgré leur rareté, vous devez être informé(e) des complications possibles :

  • Une chute de cheveux 2 à 3 semaines après l’intervention en périphérie de la zone greffée est très fréquente. Elle est en règle temporaire.
  • Hématomes : la plupart du temps sans gravité, ils peuvent être évacués s’ils sont trop importants.
  • Infection : exceptionnelle lors d’une opération du cuir chevelu, à part quelques rares micro-abcès développés sur un point de suture et facilement traités par de petits soins locaux.
  • Anomalies de cicatrisation : très rares au niveau des zones donneuses de greffe.
  • Kystes épidermiques : ils peuvent apparaître sur les cheveux greffés et s’éliminent souvent spontanément. Sinon, ils sont faciles à enlever et ne compromettent pas la qualité du résultat final.
  • Une alopécie temporaire : peut survenir sur un lambeau. Elle apparaît vers la 3ème semaine et peut être plus ou moins importante. Lors de la repousse des cheveux, ceux-ci auront un aspect et une densité normale.
  • Une nécrose cutanée : est parfois observée dans les techni­ques de lambeau, en règle limitée et localisée. Les nécroses importantes sont, en fait, exceptionnelles. La prévention de ces nécroses repose sur une indication bien posée et sur la réalisation d’un geste technique adapté prudent.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas. Le recours à un chirurgien plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, où les traiter efficace­ment le cas échéant. »