Chirurgie Maxillo Faciale

Chirurgie des décalages des mâchoires

Objectifs

La chirurgie ou « ostéotomie » des mâchoires a pour objectif de repositionner les arcades dentaires en cas de malposition. Les anomalies de l’occlusion dentaire ont des conséquences à court, moyen et long terme qu’il faut connaître car elles justifient l’intervention chirurgicale. En effet, cela peut entraîner :

  • des risques importants de déchaussement des dents,
  • une pathologie des articulations des mâchoires avec des douleurs, des craquements
  • une gène à l’alimentation ou à l’élocution
  • un retentissement esthétique en cas d’anomalie importante de position

Généralement, l’ostéotomie est associée à un traitement orthodontique réalisé avant et poursuivi après l’intervention, en accord avec l’orthodontiste.

L’intervention

L’opération est pratiquée sous anesthésie générale.

La durée prévisible d’hospitalisation est de 3 à 5 jours.

L’incision des mâchoires est réalisée au niveau de la gencive ou muqueuse buccale (pas de cicatrice extérieure). Le chirurgien découpe l’os ce qui permet de le déplacer dans la direction prévue avant l’intervention. Les fragments osseux sont alors fixés par des mini plaques et vis en titane (ostéosynthèse).

Des points de suture sont mis en place dans la bouche avec du fil entièrement résorbable. Il n’est donc pas nécessaire de l‘enlever secondairement.

Une interruption scolaire ou de travail de 15 jours est recommandée pour ce type d’intervention.

Les suites

La douleur est contrôlée et cède avec le traitement antalgique prescrit par le Dr Elbaz. Un gonflement des joues et des lèvres (œdème) est très fréquent pour ce type d’intervention et disparaît en quelques jours. Des poches de glace posées sur les joues diminuent ces symptômes.

Un blocage de la mâchoire du haut avec celle du bas est souvent réalisé. Les modalités et la durée du blocage sont de quelques jours. Une alimentation liquide est à prévoir durant cette période. Une alimentation molle sera poursuivie durant environ 1 mois, temps nécessaire à la consolidation osseuse. Le matériel d’ostéosynthèse en titane, quant à lui, peut être laissé en place et n’a donc pas besoin d’être systématiquement retiré à distance.

Une sensation d’engourdissement des lèvres est fréquemment associée à cette intervention. Cette insensibilité peut durer de quelques jours à quelques semaines et récupère spontanément sans traitement particulier.

Le traitement orthodontique, débuté avant l’intervention, est achevé par l’orthodontiste permettant de régler les derniers détails de l’occlusion dentaire.

Précautions à respecter

Le tabac doit être arrêté 8 jours avant et après l’intervention jusqu’à la fin de la cicatrisation.

Sports : pas avant 3 semaines pour les activités sans aucun risque traumatique, pas avant 2 mois pour les activités habituelles et pas avant 3 mois pour les sports de combat.

Le résultat

Les mâchoires ainsi que l’ensemble des dents retrouvent leurs positions idéales. Ce type d’intervention s’accompagne également d’une amélioration morphologique et donc esthétique du visage et du cou.

Les honoraires

Chirurgie et décalage des mâchoires : de 800 à 3000 €

Les honoraires affichés ne sont en aucun cas contractuels mais sont cités à titre informatif. En effet, en fonction du geste à réaliser, qui vous sera propre, un devis vous sera remis lors de votre consultation.

Acte pris en charge par la sécurité sociale.
Un devis ainsi qu’une facture vous seront systématiquement remis afin de bénéficier d’une prise en charge complémentaire par votre mutuelle.

Complications potentielles

Ce texte est extrait de la fiche d’information de la SFSCMFCO (Société Française de Stomatologie, Chirurgie Maxillo Faciale et Chirurgie Orale). Celle-ci vous sera remise lors de votre consultation.
Le Dr Elbaz est à votre écoute afin de répondre à l’ensemble de vos interrogations ou particularités dont vous souhaitez discuter.

« Tout acte médical, même bien conduit, recèle un risque de complications. Il ne faut pas hésiter à prendre contact avec l’équipe chirurgicale qui vous a pris en charge (Contactez le 15 en cas d’urgence grave)

  • Des saignements abondants sont rares au cours de l’intervention et peuvent exceptionnellement nécessiter une transfusion de sang, voire un geste chirurgical complémentaire.
  • Dans 5 % des cas d’ostéotomie du maxillaire inférieur, il peut persister des troubles de la sensibilité de la lèvre inférieure, du menton, de la gencive et des dents. Au delà de la 3ème année le déficit séquellaire peut être considéré comme définitif.
  • Une infection des tissus mous de la joue (cellulite) peut survenir quelques jours à quelques semaines après l’opération et nécessiter un traitement adapté ;
  • Des traits de fracture imprévus lors de la section osseuse peuvent entraîner une durée prolongée de blocage des mâchoires
  • Un retard ou une absence de consolidation osseuse, souvent favorisés par des facteurs extérieurs (traumatisme…), est très rare et nécessite de réaliser à nouveau un blocage des mâchoires et parfois une greffe osseuse ;
  • Des anomalies de positionnement des dents peuvent être constatées plus ou moins tardivement. Si elles sont minimes, elles sont corrigées par le traitement orthodontique post-opératoire qu’il faut alors prolonger. Dans les cas exceptionnels où elles sont importantes, elles peuvent justifier une réintervention ;
  • Des troubles des articulations des mâchoires peuvent se manifester (ou s’aggraver s’ils sont préexistants) après ce type de chirurgie. Ils sont généralement bénins et s’améliorent le plus souvent spontanément en quelques mois. »